Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Sophie (mercredi, 02 mai 2018 07:29)

    histoire d'entretenir les ricochets de notre aventure de jeudi dernier je voulais partager
    - que le saut dans l'inconnu m’accompagne depuis une semaine tous les jours dans mon travail avec une écoute de l'inconnu,
    mon cerveau avait tendance dans chaque perception à rechercher ce qu'il reconnaissait, donc connu, donc appartenant au passé, aujourd'hui il accepte d'écouter le non connu.
    - j'ai introduis ds mon rituel du matin l'accueil d'un BB idée, le temps que mon thé ne soit plus brûlant !
    - tous les soirs je repasse ma journée avant de m'endormir, plusieurs fois je me suis endormie avant d'être remontée jusqu'aux événements du matin et par 2 fois une question a jailli de cette
    visualisation, et je me suis endormie avec cette question ....
    et oui j'ai eu la réponse le lendemain matin.
    Ça provoque une réaction de joie enfantine, une évidence joyeuse.

    Merci d'avoir contribué à cette rencontre avec "Peter "

    Merci

    Sophie

  • #2

    Marianne (mercredi, 02 mai 2018 07:38)

    Bonjour !
    Je suis très heureuse de vous avoir revus tous les deux vendredi soir.
    Le film est superbe, les témoignages authentiques, bref c’était un vrai régal
    Juste une petite réflexion qui a mûri : dans un premier temps, je trouvais que le terme « basculer » était un peu trop violent et je préférais « évoluer » en référence aux changements qui s’opèrent dans la nature. Mais il arrive à cette dernière de provoquer certains cataclysmes quand cela s’avère nécessaire, histoire de procéder à un bon nettoyage ou de faire basculer les choses peut-être … ;-)? Finalement, je pense que le mot « basculer » se justifie aussi.

    Ensuite je me suis amusée à rechercher une réponse à la question posée.

    Je dirais que si le monde était un pommier, nous en serions les fruits. Accrochées au même arbre et se nourrissant de la même sève, les pommes ont pourtant toutes leur rythme de maturation. Pour préparer une compote douce et sucrée, ne vaut-il pas mieux attendre qu’elles atteignent leur degré de maturité, conscient que certaines n’y arriveront pas cette fois-ci?
    Alors peut-être que le monde ne peut pas encore basculer parce que tout simplement ce n’est pas le bon moment…
    Certes beaucoup d’êtres humains sont en cheminement et une multitude de changements s’opèrent discrètement mais…. C’est un peu comme si toutes ces gouttes d’eau remplissent le même vase mais ne suffisent pas encore à le faire déborder.

    Patience, patience… donc. Je suis certaine que le plus juste arrive au meilleur moment pour chacun de nous. Les Grands de là-haut, quand Ils sont consultés ou sollicités, y veillent… votre question porte sur le « Monde », imaginez alors le talent d’orchestration et la synchronicité à déployer ….

    Une seule certitude : nous y arriverons… quand nous serons prêts.

    Amicalement,

    Marianne